jeudi 22 octobre 2009

Discours d'octobre 2009

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs
Habitants de Bouillon
Chers amis,
Chers camarades,



Au nom du parti socialiste, que je représente ce soir, je tiens à remercier toutes les électrices et tous les électeurs qui nous fait confiance en masse lors du premier tour de ces élections municipales partielles.
Je vous remercie donc, habitants de Bouillon,
vous qui avez fait le choix de la stabilité, de la clarté, du travail, de la diversité.
Vous avez fait le choix de l'honnêteté, de la justice, de la moralité, je vous en remercie.


Qu'avons nous face à notre liste bigarrée, de toutes les couleurs, de toutes les tendances qui est restée unie et ce depuis plusieurs mois.
les socialistes, les verts, le psr, le mra, la société civile, des personnes issues de la droite st pauloise, tous unis avec huguette bello.


Qu'avons-nous en face de nous?
Alain Bénard et sa liste de bric et de broc,
rafistolée à grands coups de promesses, de postes ou autres pour les intérêts personnels et non l'intérêt du plus grand nombre, non pour l'intérêt de la population ,
cette liste peinturlurée de bonnes intentions qui ne trompent personne.
Une liste d'amis de trente ans qui ne s'entendent pas!


Comment peuvent ils prétendre pouvoir travailler ensemble pour la population?
Comment vont-ils défendre le tout gratuit vociféré de manière démagogique par Alain Bénard?
Comment vont-ils défendre les projets pharaoniques, ces coquilles vides que sont, et vous les connaissez tous mesdames et messieurs, Ecopolis et l'hippodrome.
Mais ne faut il avoir aucun projet, aucune envie pour notre ville, notre cité et ses fiers habitants pour ressasser sans cesse ces projets inutiles.

Que sait Monsieur Benard de ce qui est utile et nécessaire pour la population, utile et nécessaire pour notre ville?

Lui qui a passé ses dix années de mandat enfermé dans son bureau,
Lui qui ne recevait personne, pas même ses propres adjoints,
Lui qui fuyait avec mépris la population qu'il se devait de servir,
Lui qui n'a œuvré que dans un seul but : ses propres intérêts et ceux de ses amis.

Lui qui assure qu'il a changé, mais il suffit de voir ce qu'il vient de faire, ces tractations dignes d'un mauvais film de serie B, dignes de politicards d'operette, pour savoir que rien n'a changé!

Sous la houlette de parisiens, venus donner des leçons,
et faire ce qu'ils font le mieux:
faire peur avec des arguments d'un autre âge,
dresser les saint paulois les uns contre les autres,
faire de la démagogie et du populisme sortis tout droit des égouts.

Pour paraphraser un célèbre comique, accessoirement ministre de l'interieur,
quand yen a un ça va, c'est quand yen a beaucoup qu'il y a des problèmes!!!
A la Réunion, c'est quand Paris débarque pour dicter sa loi aux réunionnais qu'il y a des problèmes!

habitants de Bouillon, êtes-vous aux ordres de ces personnages?

avez-vous envie que Paris et Sarkozy vous imposent votre maire?

avez-vous envie de subir une politique sans ambition et sans vision qui avait déjà plongé notre ville dans l'immobilisme?

avez-vous envie de subir une politique de dépenses pharaoniques qui avait plombé le budget de la commune?

avez-vous envie de revivre dans la terreur d'un clan, organisé et travaillant pour leur seul profit?


Tournez le dos à ce passé et regardez sereinement l'avenir
La richesse vient de la diversité et non du déchirement.


Le 4 octobre, dimanche, nous vous demandons de dire oui, avec nous

OUI aux logements pour tous
OUI à la réalisation d'un aménagement du territoire équilibré
OUI aux structures d'accueil pour nos plus jeunes et nos aînés
OUI à la culture pour tous et par tous
OUI au sport pour tous
OUI à l'écologie
OUI à la décentralisation communale


OUI à la liste conduite par Huguette Bello!

Au nom du parti socialiste, parti de Jean Jaurès, de François Mitterrand, de Lionel Jospin, de Martine Aubry, un parti de solidarité, d'égalité, de justice sociale, de lutte contre la précarité, de défense des plus démunis,
au nom du parti socialiste je vous invite à voter massivement pour la liste conduite par Huguette Bello.


Merci de votre attention.

Aucun commentaire: