mercredi 19 mai 2010

Rien d'autre à faire?

Rien d'autre à faire que d'organiser des apéros facebook?
Dans un monde parfait, certainement que si!



Imaginer qu'ils ne trainent pas leur désepérance.
Imaginer qu'ils se sentent sereins et inscrits dans l'avenir pour pouvoir se décentrer et s'occuêr des malheurs de leurs congénères ou de la planète ou du sort des animaux...
Imaginer que la société leur fasse confiance, quelque soit leurs origines, cultures, couleurs, noms...
Imaginer que ce gouvernement ne ponde pas multitudes de lois pour interdire et encore interdire.
Imaginer une société sans la peur de son prochain instillée lentement, camapgne électorale après campagne électorale dans l'esprit de sa population.
Imaginer une société dans laquelle il est aisé de se parler, de faire des rencontres sans être obligé de passer par le virtuel.
Imaginer une société qui n'envoie pas sa police comme seul interlocuteur face à ses jeunes.
Imaginer ne pas voir à la télévision jouer les pères la vertue en  prohibant l'alcool alors que l'Etat soigne les lobbys des producteurs et laisse leur vente libre.
Imaginer une société qui prone la prévention plutôt que la répression.

Que faire d'autre?
Leur donne-t-on les moyens de faire autre chose?

Aucun commentaire: