lundi 22 février 2010

HOPE pour les palestiniens et les israéliens


Lu sur Rue89.
J'aurais préféré que cette jeune fille porte un T.shirt comme celui que je viens de me commander (vais-je le recevoir?) plutôt qu'un t.shirt pro-palestinien.
Je pense que la paix passera par une entente et pas par une prise de partie pour un pays contre l'autre.
Ils sont amenés à vivre côte à côte, le bon sens veut qu'ils puissent s'entendre et non qu'ils se déchirent.

Toute fois, l'exclusion pour avoir véhiculé ce genre de message me parait être à ranger dans la catégorie censure, privation de la liberté d'expression.
De plus, si ce qui est raconté du professeur est vrai, il devrait être sanctionné.


"Le conflit, la femme et la mère"


"Le conflit, la femme et la mère", dernier ouvrage d'Elisabeth Badinter, je ne l'ai pas encore lu mais je sais qu'il va me plaire.
Les idées que la philosophe y défend, je les partage pleinement.
Je suis d'autant plus contente qu'elles vont quelque peu à l'encontre du "bien-pensant" actuel.
Et que je me sentais un peu seule à penser que l'allaitement devient un diktat qui, encore une fois culpabilise la maman et elle seule, dans un moment où elle est très fragile tant physiquement que psychologiquement.
Je suis maman et bien évidemment si le sujet est très sensible pour moi cela est dû à mon expérience, j'en suis bien consciente.
Je peux vous dire que toute maman ne veut que le mieux pour son enfant mais elle fait ce qu'elle peut.
Il est absolument abominable de s'entendre dire par un médecin gynécologue, dans sa jolie petite blouse sur le pas de la porte de votre chambre d'hôpital, sans même prendre la peine de rentrer, que : " Il faut allaiter, madame, c'est mieux pour votre enfant!" et de repartir comme ça, sans même attendre une réponse, en ayant juste ajouter une grosse couche à la culpabilité déjà énorme de cette mère.
De la culpabilité de ne pas pouvoir s'en occuper même la nuit car après trois jours de déclenchements avec les douleurs horribles qui accompagnent, quelques heures sur la table pour finir dans la nuit en césarienne, avec tout le courage du monde, même une maman doit se reposer messieurs les médecins!
Donc cette culpabilité renforcée par un personnel qui vous amène votre enfant au milieu de la nuit parce qu'elle pleure...j'étais incapable de me lever, de la prendre du couffin au lit...
Donc je suis une mauvaise mère et en plus je n'arrive même pas à lui donner le sein....bouh...l'impression horrible d'être montrée du doigt et jugée, déjà, incapable.
Ce moment qui doit être une communion avec son enfant devient une montagne de pleurs.
Et une montagne qu'on croit impossible à gravir.
Presque 9 ans plus tard, la sensation est encore très vivace, la douleur entière.
Et les larmes roulent encore sur mes joues.
Cessez avec ce dogme de l'allaitement, laissez le choix aux mamans qui ne l'ont pas parfois et accompagnez-les sur tous les chemins qu'elles ont choisis.

Lors d'un dernier conseil d'administration de l'hôpital de Saint-Paul, un programme pour que l'hôpital devienne un pôle d'excellence de l'allaitement nous a été présenté.
Tout le monde a applaudi.
J'ai écouté dubitative, et j'ai demandé que la maman qui n'allaite pas puisse encore exister!
J'aimerai pouvoir y croire.

Le second sujet qui m'a interpellé est celui de la couche culotte lavable.
Il y a quelques temps s'ouvre à grand coup de "pub" dans la presse, une crèche dite écolo dans l'Est de la Réunion.
Mon avis fut dans la même veine que les thèses développées par Elisabeth Badinter :
c'est une régression, encore une fois la charge de travail supplémentaire est pour les femmes, j'aimerai que l'on me prouve que laver à la machine (ou alors nous bannissons également la machine à laver pour remettre les femmes au lavoir) avec les produits est moins polluant que les couches jetables.
Pourquoi aucun chercheur ne s'est penché sur des couches biodégradables?
Peut-être parce que les tâches ménagères reposent encore à 80% sur les femmes et le soin des bébés presque à 100%(étude Ined), donc interessent assez peu les chercheurs hommes et les décideurs (contrairement aux progrès faits dans l'automobile par exemple!).
Et les tubes de crème pour les fesses rouges de bébé dont les couches lavables sont moins absorbantes que les jetables...est-ce moins polluants?
C'est à la mode, c'est vendeur...mais sur le dos de qui?
A Saint-Paul, nous avons des micro-crèches qui récoltent l'eau de pluie, cultivent un jardiner, font vivre les maraîchers du secteur, une micro-crèche s'oriente vers une auto-suffisance énergétique...sans avoir besoin de multiples articles dans la presse.
Moi, je préfère comme cela!

Ce livre, je l'achèterai et le lirai dès sa sortie par chez nous!

lundi 15 février 2010

Nous nous sommes retrouvés!



Photos Noa

Lorsque nous sommes animés par des convictions, persuadés que nos valeurs sont les bonnes réponses aux problèmes de la population, que nous imaginons et souhaitons une société plus humaine et plus juste, que ces valeurs universelles sont le moteur de nos vies et guident nos actions, notre engagement et nous donnent l'énergie jour après jour de rassembler, de générer de l'envie, alors nous sommes dans le vrai.

De nous voir, nous, socialistes, réunis autour de ces valeurs, nos députés, nos maires, nos conseillers généraux, régionaux, nos adjoints au maire, nos conseillers municipaux, dirigeants de toute l'île, militants, sympathisants, voilà le vrai parti socialiste.
Le parti socialiste qui peut convaincre, redonner confiance à la population.

Vivre et ressentir ce mouvement, cette union autour d'un projet, d'idéaux, autour d'une première secrétaire bâtisseuse et rassembleuse, je l'ai vécu comme une chance, comme un moment spécial, comme un grand espoir donné à un peuple de gauche trop longtemps en attente.
Lorsque que j'ai croisé Martine Aubry, les premiers mots que j'ai eu envie de lui dire est : merci d'être là. Merci de nous gonfler d'envie et d'énergie, d'espoir et de perspectives.

Dan ma jeunesse, j'ai participé à quelques manifs dont celle pour la défense de l'école publique, laïque et républicaine à Paris qui avait rassemblée plus d'un million de personnes. Quand je me suis rendu compte de partager les idées et le combat de toute cette foule, j'ai été traversée par une énergie folle et une fierté, celle de ne pas se tromper.
Ce même sentiment m'a étreint hier, dimanche, au milieu des 2500 socialistes lors du meeting de Saint-Joseph.
Nous avons dorénavant la lourde tâche de poursuivre cette marche en avant et gardant à l'esprit à chaque instant nos valeurs et pourquoi nous nous battons afin d'éviter de nous perdre.
Et de ne pas décevoir.

Vive le Socialisme
Vive la République
Vive la Réunion
Vive la France

samedi 13 février 2010

RFO roule pour l'Alliance?


Je ne surfe pas régulièrement sur le site de RFO mais je cherchais le journal télé de ce midi (toujours pas en ligne ce soir contrairement à antenne réunion!!!).
Quelle ne fut pas ma surprise de voir en Une de la page des videos de JT, l'émission Face à vous datant du 10 octobre 2007(!!!) avec Elie Hoareau.
Ils n'ont donc aucune émission plus récente à mettre en ligne et surtout en Une?
Bizarre non?