mercredi 21 novembre 2007

Mais que se passe-t-il au Québec?

Aujourd'hui, à la Sainte Présentation de Marie, que je vous présente donc, puisque c'est son jour...marie, mes amis lecteurs assidus, mes lecteurs assidus voilà marie...
aujourd'hui c'est Revue de Presse...pour mes amis québécois


A la Une du Quotidien de la Réunion, on se pose en victime de l'intégration au Québec, pays qui vient jusque dans notre île pour attirer les jeunes réunionnais dans leur beau pays....
Quel est le problème?
Je me permets de vous faire un résumé de l'article du Quotidien:

"Pendant leur séjour de quinze jours, les représentants de 19 collèges d'enseignement général et professionnel et de deux universités se succèdent pour séduire, avec force superlatifs et images d'Epinal, les candidats au départ.
Ils espèrent ainsi recruter plusieurs centaines d'étudiants réunionnais.
Cette campagne de recrutement se déroule sur un fond de débat identitaire intense au Québec. Au coeur de la controverse : l'accommodement raisonnable, une notion qui désigne l'assouplissement d'une norme pour respecter l'égalité des citoyens et éviter les discriminations.
Une commission a été mise en place pour répondre à un questionnement qu'on ne peut ignorer, selon le Premier Ministre québécois Jean Charest.
Depuis le début des audiences, en février dernier, des centaines de Québécois se mettent l'âme à nu. Le résultat n'est pas toujours édifiant, estime l'éditorialiste de L'Acadie Nouvelle.
Mais, selon Charles Garneau, l'immigration est importante et même essentielle au développement économique de la Région car l'évolution démographique est catastrophique.
Sans attendre les conclusions de la commission, le gouvernement Charest a annoncé que le nombre d'immigrants au Québec augmenterait de 20% en 2010 pour s'établir à 55000 personnes. Yolande James a jugé qu'une majorité de participants à la commission s'étaient dits ouverts à l'immigration."

Que se passe-t-il vraiment au Québec?
Est-il opportun d'envoyer nos enfants réunionnais par chez vous?

8 commentaires:

AntiPollution a dit…

Bonjour Noémie, l'affirmation "les Réunnionnais ne sont pas des voleurs d'emplois" telle qu'écrit à la Une du Quotidien ne reflete plus la réalité.
Ce débat qui fait rage au Québec concerne surtout le retour de la religion par la porte arrière, religion que la majorité a rejetée depuis les années soixante.
L'immigration nous apporte beaucoup de bonnnes choses comme par exemple l'esprit de famille ou encore l'art culinaire ce que les québécois adoptent facilement mais ils refusent tout ce qui porte sur le religieux.

Sociétés et Décadence a dit…

Noémie,

Anti-Pollution a raison. De plus, « l'Aacadie Nouvelle » n'est pas un quotidien québécois: il est écrit et publié au Nouveau-Brunswick, province voisine du Québec et qui compte, bien qu'anglophone, beaucoup de citoyens dont la langue maternelle est le français.

La très grande majorité des québécois rejette tout ce qui est à connotation religieuse. Le Québec est un état LAÏQUE et ce, pour quiconque y demeure ou veut y demeurer. C'est vrai pour nous, les québécois dits « de souche » et, conséquemment, ça l'est aussi pour tous ceux qui viennent s'établir chez nous. Nous rejetons particulièrement tous les symboles religieux qui, manifestement, placent la femme en état d'infériorité par rapport aux hommes. Ainsi, la majorité des québécois rejettent tout autant les politiques et les dogmes sexistes du Vatican que ceux pronés par les intégristes religieux, qu'ils soient musulmans, hébraïques ou autres. À cet égard, G. W. Bush, représente très bien ce type d'intégristes, de « fous de dieu » qui ont de moins en moins droit de cité chez nous. Avec déférence pour ceux et celles qui sont d'opinion contraire, je ne crois pas que de rejetter les politiques de ce « quasi-nazi » qu'est G. W. Bush fasse de nous des racistes pour autant !

Bonne semaine,

André.

noemie a dit…

merci pour vos éclaircissements...j'ai toujours quelques réticences à croire complétement tout ce que peut raconter un article...ayant la grande chance d'être en contact avec vous, vous êtes les mieux placés pour nous éclairer sur cette question.
Comprenez que pour nous français, lorsque l'on parle d'immigration/état, cela évoque plutôt sans papier, violence, racisme, précarité, non acceptation...Notre gouvernement affrète des avions pour les foutre dehors, il n'y a pas d'autre terme!
Puis, la Réunion a une population de couleurs, métissées qui a su établir un équilibre entre la laïcité, qui est également le fondement de notre république et que le peuple français défend bec et ongle, et la religion.
Cette question, ici, est beaucoup plus dépassionnée qu'en france métroplitaine...
Messieurs, si vous croisez des réunionnais, goutez le cari poulet, le rougail saucisse...et donnez m'en des nouvelles!!!

Sociétés et Décadence a dit…

Noémie,

Notre rapport à l'égard de l'immigration n'a absolument rien de commun avec celui de la France...et c'est tant mieux !

En ce qui concerne le cari poulet, le rougail saucisse...viens nous rendre visite, c'est la façon qui m'apparaît la plus simple et la plus agréable, pour nous, de faire connaissance avec ces repas réunionnais. D'ailleurs, je suis persuadé que ta cuisine, notamment, doit être excellente.

Et quoi de mieux qu'une réunion avec une Réunionnaise en sol québécois ?

C'est une bonne idée, n'est-ce pas ? En tout cas, moi, je la trouve excellente !

Bonne journée,

André.

noemie a dit…

ah, la la ...j'aimerais beaucoup venir visiter votre beau pays et découvrir , apprendre de vous...
avec mes gamelles, mes épices et mes saucisses!!!
Même si j'ai fait des progrès certains en cuisine, je ne rivalise pas avec des plats réunionnais cuisinés par de "vrais" réunionnais.
Je suis une réunionnaise d'adoption depuis un peu plus de 12 ans, venant d'une contrée qui de rapproche de chez vous, la région du nord de la france...
A un moindre niveau que des immigrés venant d'un autre pays, il a fallu que je m'intègre, que je me fasse accepter...
Je me sens bien ici, cette région fait maintenant parti de moi...
Même si je cuisine principalement des plats "zoreils"(mot créole qui signifie métropolitain, venant de la France) car je suis et resterai une zoreil du nord, j'apprécie la cuisine réunionnaise et m'essaie à quelques plats...

André, il y a également la solution inverse....venir à la Réunion!!!

Sociétés et Décadence a dit…

Noémie,

Si je comprends bien, tout est encore négociable en ce qui concerne le lieu de cette « réunion » ?

André.

noemie a dit…

bien sur que tout est négociable...attention, je suis une féroce négociatrice!!!

Sociétés et Décadence a dit…

Mioi aussi, Noémie ! Alors, qui sait ? Peut-être croiserons-nous « le faire... »

André