jeudi 29 novembre 2007

Des coups au coeur


J'avais prévu de vous raconter ce qui s'est déroulé dans nos contrées il y a quelques jours de cela, le même jour qu'à Villiers le Bel en fait.
Je voulais trouver des parallèles, peut être, sûrement, là où il n'y en a pas.
une fin bien moins tragique
pas de voitures ou de pieds de letchis brûlés
comparution immédiate, peines de prison ferme
2 pauvres bougs immatures diraient les psy si on leur demandait.
abus d'autorité, violence sadique, perversité, sentiment de toute puissance, sentiment d'impunité.
Des adultes-2 enfants (7 et 10 ans) enchaînés, frappés, forcés à ingurgiter les fruits avec la peau, des pétards lancés à proximité, un chien excité pour leur aboyer dessus, des sabres à cannes exhibés et cela durant 4 heures pour 5 malheureux letchis chapardés...
politique de la sanction, sanction exemplaire pour donner l'exemple....
Comment le trouvez-vous mon parallèle, si vous voyez de quoi je parle.

J'avais ce billet en tête, j'avais pour cela scanné la page du journal, lu quelques articles, écouté la radio...
lorsque j'ai entendu que Fred Chichin était parti au royaume des rockers, loin de nous...
Encore un coup au coeur...
la sensation que je perdais quelqu'un de ma famille, quelqu'un pour qui j'avais une grande affection mais que je n'avais pas vu depuis longtemps...ceux qui ont été, ou sont fans des ritas me comprennent.
Alors je suis allée surfer sur la toile à la recherche de mes souvenirs de musiques, d'images, de sensation, leur dernier album, comment allait catherine et suis tombée sur les commentaires de Rue89...
Encore un coup au coeur
au lieu de sublimer l'image, le souvenir, voilà qu'elle se noircit...

je reprends le commentaire d'un internaute:

Extrémistes, extrémistes, comme vous y allez.
Ils se sont juste félicités de la victoire de Sarkozy, "en espérant que cette société allait se débloquer après les rêves socialo-communistes qui l'avaient gangrenée".

Et puis Pascal Bruckner, l'écrivain préféré de Fred Chichin n'est pas un extrémiste. Juste un bushiste, c'est différent.
Quant au fait que les Rita rendaient fréquemment visite au Canada à leur grand ami le romancier Maurice Dantec celui-là même qui a félicité le Bloc Identitaire dans "son combat pour empêcher la dissociation de la France, l'islamisation de l'Europe, la dissolution de l'Occident (le vrai)"ne signifie rien du tout non plus.

Alors OK, paix à son âme de musicien.

Pour le reste, c'est à gerber.

Brogilo

paix à ton âme de musicien
j'ai beaucoup aimé tes chansons, je continuerais à les aimer
je n'y peux rien, mon coeur est doublement peiné.

Photo de James Trussart

Aucun commentaire: