mardi 27 mars 2007

Ch'est min coin




Je me lance dans une nouvelle rubrique qui se nommera comme le titre de ce post : ch'est min coin.
Pour les non patoisophones, les non ch'tis, ou boyaux rouges ( c'est difficile à porter), je traduirais par "c'est mon coin". La cuisine, c'est mon coin. Quand je me lance dans la fabrication, la malaxation, la cuisson, la création, la cuisine faut pas venir m'y chatouiller.

Pourquoi ai-je signifié mon origine nordiste par le titre?
Après 12 ans de vie réunionnaise, les plats que je prépare sont teintés de créole avec comme origine première la terre du Nord. Un mélange de deux cultures extrêmes par leur localisation géographique et parfois extrêmes par leur philosophie et leur application, mais ne dit-on pas que le métissage (est plus sage) est salutaire pour l'humanité, n'en déplaise à certains.

Et dire qu'il n'y a pas si longtemps, j'étais incapable de faire un mauvais repas sans être pendu au téléphone ( hotline maman, hotline grande soeur). Et dire qu'il y a pas si longtemps j'essayais de faire des crêpes sur feu doux ( clin d'oeil à celle qui est venu me les récupérer en urgence).
Ma cuisine, fort heureusement très rare, était de peu de gout et d'intérêt.
Une petite fille est venue ensoleiller ma vie. Elle a déboulé, en fait, m'a fixée afin de créer un foyer et m'a fait ressentir de manière très forte l'importance de la transmission d'une culture, la mienne et celle dans laquelle nous vivons.
J'ai touillé tous ces nouveaux ingrédients et je me suis mise dans ma cuisine.
Tous les gestes que j'avais vu effectués par ma mère (je ne faisais qu'observer, jamais fait grand chose à l'époque, n'est-ce pas maman?), toutes les saveurs étaient en moi et attendaient juste qu'on leur ouvre la porte.
Avec une facilité que je ne m'explique pas moi même, je réalise toutes sortes de recettes, je crée, j'arrange, je mélange...
Ce qui me réjouit le plus c'est que j'ai des recettes de ma grand mère, faites par ma mère puis par moi, goûtées par ma fille...de où, de quand viennent-elles? Pour de la transmission transgénérationnelle, rien de telle que la cuisine!
Aujourd'hui, mais ne le répétez pas, c'est ma mère qui me téléphone pour des conseils!

5 commentaires:

valy a dit…

tu t'es mise au fourneau... petit mot de ta fille pendant son séjour: "maman a fait des progrès en cuisine, elle a même acheté un livre" .moi, qui din ch'nord cuisinais trop gras, trop saucer, trop trop... suis passée à la cuisine plus light dans le Var mais surtout depuis un an régime oblige !!!
au fait , à quand un repas à quatre mains ...

noemie a dit…

Elle est gentille avec sa maman ma fille!! Elle me dit toujours que ce que je cuisine est bon, même si elle n'en reprendra pas parce qu'elle n'a plus faim, ou qu'elle est au régime, ou qu'elle se reserve pour le dessert...
pour le 4 mains, tu l'envisages comment : par mail, tel, fax, msn, ou à la Réunion?

valy a dit…

pourquoi pas un repas de noël 2008 ou ton repas d'anniv.2009 même si cela paraît long ,se comptant en années : le hasard faisant bien les choses , p-ê même plus tôt que cela...

noemie a dit…

nous t'attendons...j'aurais le temps de m'améliorer en dessert...car les desserts je les rate presque tous!

valy a dit…

ok!!! pas de problème pour le dessert, mis à part ce qui est en pâte à choux et les desserts du Nord , je me débrouille ...