mardi 25 novembre 2008

La tragi-comédie


Il faut un certain courage pour afficher son appartenance au parti socialiste ces jours-ci.
M'animent les sentiments forts d'injustice et d'incompréhension.

Dans ma section, nous avons effectué les 3 votes avec urnes transparentes, isoloir, liste d'émergement vérifiée et revérifiée, identité vérifiée, bureau tenu par les représentants des différentes motions de 17h à 22h...
un vote normal, démocratique.
je ne peux parler que de ce que j'ai vu et de ce que je vis en tant qu'élue socialiste "de base".
Chez nous, pas de tricherie...pourquoi n'en parle-t-on pas?

je suis dégoûtée par l'image que donne nos dirigeants parisiens qui est à mille lieues de ce que nous pouvons accomplir au quotidien; ils sont en train de mettre par terre notre crédibilité acquise par les heures passées auprès de la population...car un élue "de base" du style conseiller municipal reçoit le public, intervient très concrètement pour sa ville, construit ...(je précise pour nos énarques qui semblent l'avoir oublié)!
Nous étions déjà conscients de l'énorme travail de reconstruction du parti à effectuer, aujourd'hui ce travail devient abyssal!

Peut-être que nous ne pouvons passer que par le chaos pour le grand changement dont nous avons besoin?
Envoyer nos chers dirigeants se ressourcer auprès de nous, militants, élus de "base" pour qu'ils comprennent tout le mal qu'ils font et tout ce qu'ils font de mal.

Aucun commentaire: