vendredi 31 octobre 2008

Dans un monde UMP...

Ubu est parmi nous...
jugez vous-même...
élection municipale, 44 000 votants, 138 voix d'écart au second tour: c'est peu mais dans un pays démocratique, suffisant...et assez peu pour que le maire sortant fasse appel:normal.
Les vainqueurs accusés de fraudes, bulletins rendus nuls, signatures différentes entre les deux tours, croix, tracts sortis trop tard...
donc, tribunal administratif...
j'ai appris qu'avant que le tribunal ne rende son jugement, un commissaire du gouvernement donne ses conclusions:
début septembre, le commissaire rejetait tous les arguments de l'ancien maire et jugeait irrecevable la demande d'annulation des élections.
Cet avis est suivi dans 98% des cas,
mais pas dans un monde ump où il est inconcevable de perdre une mairie de 100 000 habitants.
car,
début octobre, le tribunal administratif a rendu un jugement pas piqué des vers!!!
écoutez plutôt:
TOUS les griefs à l'encontre de notre liste ont été écartés, les uns après les autres...TOUS
Nous ne sommes plus accusés de rien du tout, le juge dit même : "la présente décision ne retient aucun fait de fraude électorale";
et pourtant ce juge va ordonner l'annulation de l'élection!
sur le simple fait du doute qu'occasionne le relevé de 155 signatures (sur 44 000) jugées douteuses, différentes entre le premier et le second tour (pour ceux qui se sont déjà prêtés à l'exercice de signer le registre debout, à l'intérieur d'un minuscule cadre en plastique, savent qu'il est difficile de signer à l'identique), ou de personnes illettrées ayant apposé une croix...le juge met en doute le vote de toute une population!
deux petites remarques:
le juge est parti du principe que toutes ces voix douteuses ont été des bulletins pour nous! ubuesque!
ce défaut de vigilance dans les bureaux de vote est à reprocher aux présidents de ces mêmes bureaux...mis en place par le maire sortant! ubuesque, non?
Le tribunal juge que le maire sortant n'a pas bien fait son travail, et sanctionne....l'autre équipe!
Sans compter l'argent public une nouvelle fois dépensé pour d'obscures raisons de pouvoir personnel.

Que pensez-vous de notre démocratie sous sarko Ier?

3 commentaires:

Olive a dit…

Y'a plus qu'à leur mettre une bonne branlée : AUX URNES ... J'y s'rais !!!
Bon courage ...

laurent nicolas a dit…

Non ! whaou alors là en effet c'est ubu qui compte les bulletins la prochaine fois?

noemie a dit…

tout ce que je raconte est la vérité!!!
d'après mes sources...(sûres), le fait de refaire les élections coûterait 1 Million d'Euros!!!!
de l'argent public, nos impôts...