jeudi 8 novembre 2007

KAMINI PRESIDENT

Quoi, on peut encore rêver dans ce pays, non?

Kamini, l'infirmier-rapeur, ou l'inverse, vient de sortir un dernier titre qui me plaît d'autant plus que quelqu'un dont je me suis empressé d'égarer le nom, a porté plainte car ce rap nuirait à l'image des patients fréquentants les Hôpitaux psychiatriques.
Pourquoi n'a-t-il jamais porté plainte contre l'Etat français, le ministère de la santé qui laisse le soin psychiatrique se détériorer d'année en année, en prenant bien soin, cette fois, de ne surtout pas soulever la chape de plomb qui recouvre la psychiatrie dans son ensemble.
Cette chape a un moteur surpuissant: la peur.

Si ce clip, même loufoque, réalisé par un ancien infirmier psychiatrique, permet d'entr'ouvrir les portes de ce monde si clos et opaque, de le "vulgariser", de ne plus fermer les yeux, se boucher les oreilles pour s'écoeurer jusqu'à vomir sur ces institutions lorsque des crimes odieux sont perpétrés par des "fous", alors, au delà même de la qualité artistique, que je ne commenterais nullement, je me félicite de son existence et du fait qu'il risque d'être visionné par des milliers/millions de français.
La seconde raison pour laquelle cette chanson et ce clip m'ont plu c'est la critique de la télé-réalité-poubelle, qui, je crois, serait bien capable de mettre en spectacle, de dévoyer uniquement dans un but mercantile.
Je les crois sans moral, sans éthique sauf celle de l'argent.
Il est bien évident que Kamini ne travaille pas pour du vent, mais j'ai l'intime conviction que l'on ne vit pas avec des malades sans avoir du respect pour eux.

Et en plus il est picard, moi que l'on a déjà osé appelée la "fondue picarde"!
Nota Bene pour l'auteure de cette gentillesse, c'est ou fondue savoyarde ou ficelle picarde.
Cela ne se fait pas de mélanger les plats régionaux.

Sinon, Kamini, si tu as besoin d'une attachée de presse, d'un(e) agent(e) artistique, tu peux m'envoyer un mail en cliquant sur mon prénom en haut à droite de ce magnifique blog.
J'étudierai avec soin ta proposition...

Aucun commentaire: