mardi 30 octobre 2007

Déficit d'image

Ce matin, je suis allée consulter un ostéopathe pour divers maux, douleurs physiques (genou, coude, dos).
Sortie avec une obligation de me muscler les quadriceps, ischio-jambiers, fessiers.
Dixit : " comme vous vous brossez les dents, vous serez obligée, tous les jours, de faire des exercices"

Ce qui sous entend que je me brosse les dents tous les jours et que j'en n'aurais jamais fini avec mes soucis de genou.
Et, dans la mesure où, toujours dixit ( à croire que mon ostéo-quelle classe, "mon" ostéo, "mon" psy...- s'appelle dixit!) j'ai un déficit d'image.
Rien à voir avec un problème avec son écran plasma, coins carrés...
j'explique, comme ça je raconte un peu ma vie:
J'ai pratiqué pendant longtemps un sport, arrivant à atteindre un niveau national.
9 ans après l'arrêt
total de ce sport, une maladie, une grossesse, un arrêt de la cigarette et une entorse grave du genou plus tard, me v'la t'y pas en train de reprendre le chemin de la salle de sport.
Je pense que la prise certaine de poid
s, de cheveux blancs, de raideur physique et un niveau bien inférieur à celui qu'il était jadis, favorisent le développement de mon déficit d'image.

Alors Zou, ni une ni deux (ni trois d'ailleurs, y'a pas de raison),
je me reprends complètement en main avec vigueur, rigueur et entrain.
recentrage alimentaire, exercices physiques spécifiques, poursuite du sport, vélo, palmage dans le lagon...



Je ne sais pas ce qu'elle a dans les doigts, dans les mains, ni ce qu'elle peut dégager comme onde mais je suis sortie de là apaisée, requinquée, avec une énergie toute positive et un moral d'acier.
Comme dirait le grand philosophe et penseur du 20ème siècle, mince je ne sais plus si c'est J.C Van Damme ou J.P Raffarin, "Ma route est droite mais la pente est forte".




Et pis, m'en fout parce que, hier soir, quand je suis allée chercher des pizzas, le pizzaïolo m'a dit que j'avais fondu.Na.
Comment ça "recentrage alimentaire"?

4 commentaires:

Anonyme a dit…

lors là, bravo!! Un ostéo, c'est mieux qu'un kiné, t'as eu raison!! En tous les cas, t'as du courage, parce que moi, je suis un peu genre momolle de la quarantaine, qui encaisse sa vieillerie avec fatalisme!! Bisous.
ML

valy.remont@orange.fr a dit…

eh oui, tit'soeur !!! quand il le faut, crois-moi ça vaut la peine du sacrifice !!!!! (même si difficile soit-il !)il y a 17 mois : 80 kg, douleurs de dos , genoux mauvaise image de moi...et surtout une inpacité totale à évacuer le stress; et aujourd'hui 63 kg reprise du modern jazz, marche et gym-strech maudit stress qui me poursuit toujours ... mais je me sens mieux dans mon corps et ma tête il ne me reste plus que 8 kg à perdre les plus durs ...je m'accroche biz

Sociétés et Décadence a dit…

Noémie,

Dans mon cas, si le coeur en a fini avec moi, je crois bien que tout exercice sera partie du passé... Aussi, brossons-nous les dents, en autant que nous en avons encore... Toi aussi, tite soeur !

noemie a dit…

@ML : nan, c'est toi la meilleure kiné du monde...

@masoeur:moi je dois en être à toi aujourd'hui...donc un travail moins important que le tien, mais, reprenons tous en choeur le poing levé :
c'est la lutte finale, tournons nous vers demain...
je suis vachement fiere de toi ma soeur...

@ sociétés et décadence : on peut se brosser les dents sur un pied puis sur l'autre ou sur la pointe des pieds ou...j'ai encore des difficultés à être fataliste et à accepter la déchéance de mon corps...tant qu'il y a des chaudrons y'a de l'espoir (asterix et obelix dans le texte)