dimanche 16 septembre 2007

50" de Lynda Lemay



Ce n'est pas bien licite mais au vu de la qualité je pense que je suis pardonnée!
Il va falloir me croire sur parole que c'est bien Lynda Lemay lors de la fin de son concert du 15 septembre 2007 au théatre de saint gilles !
femme magnifique, textes magnifiques, voix magnifique
de l'humour, de la tendresse, une grande sensibilité
copine avec les médecins et les golfeurs...je ne vous dis pas quand ils sont médecins golfeurs...
Petit clin d'oeil à mon ami K...


---Oh la, faut que je me méfie on va finir par croire que c'est un blog québecquois (ne s'écrit pas comme cela?) ou pire, que j'aime les québecquois...---

2 commentaires:

ruypster a dit…

Bravo pour ton blog!

ruypster - Blog
Là où je passe, je laisse ma trace.

raphaelle a dit…

J'ai un petit faible pour celle-ci qui me fait toujours beaucoup rire: la visite!

J'veux pas d'visite
Parce que j'ai pas passé l'balai
Parce que j'ai pas d'liqueur au frais
J'veux pas d'visite
J'veux pas leur dire comment je vais
Pis j'ai les cheveux tout défaits
J'veux pas d'visite
Parce qu'la maison est à l'envers
Parce que j'suis pas bonne cuisinière
J'veux pas d'visite
Parce qu'les cousins et les beaux-frères
Ça me tombe un peu sur les nerfs
Parce qu'la visite, ça parle fort
Et parce que c'est jamais d'accord
Parce que j'ai pas une grosse façon
parce que j'ai pas de plat d'bonbons
Parce que j'ai pas d'conversation

J'veux pas d'visite!
J'veux pas d'visite
Parce quand ça sonne à la porte
J'ai comme une envie d'être morte
Toute la visite
C'est hypocrite en arrivant
Et puis ça repart en mémérant
J'veux pas d'visite
Je veux qu'on me traite de sauvage
Et que ça s'dise dans l'voisinage
J'veux qu'on m'évite
Que les enfants demandent à leur mère
"Est-ce-que c'est vrai qu'c'est une sorcière?"
Parce qu'la visite, c'comme les fourmis
Ça rentre et puis ça s'multiplie
Ça revient tout le temps comme un cauchemar
Ça pense qu'on est content d'les voir
Ça coupe les films en plein milieu
Ça prend l'divan le plus moelleux
Ça nous condamne à la chaise droite
Ça prend racine, ça mange comme quatre

J'veux pas d'visite
J'ferme les lumières et les rideaux
J'fais ma prière, j'cache mon auto
J'veux pas d'visite
Parc'que j'déteste les surprises
Quand j'me promène en queue d'chemise
Parce qu'la visite, c'est pas futé
Ça fait du bruit, puis ça grignote
C'est des p'tites bêtes bien élevées
Faut leur faire bouffer des peanuts
Mais le problème, c'est qu'ça s'attache
Ça coûte une fortune de pistaches
Et quand ça fini par partir
Ça nous promet qu'ça va rev'nir...
...et ça revient !