vendredi 13 avril 2007

Elle a raison



Jodie Foster, en balade en famille, est régulièrement outée ou sommée de le faire dans divers médias outre atlantique.
Le dernier en date est le magazine gay américain "Out" qui explique que l'actrice est la personnalité lesbienne la plus influente mais qu'elle se maintient volontairement dans un "placard de verre" en taisant son homosexualité.


On lui reproche donc de ne pas évoquer le sujet, de ne pas être le porte drapeau des gays et lesbiennes.
C'est son choix et sa liberté les plus strictes. Etre lesbienne et célébre ne donne pas d'obligation de représentation.
Elle ne se cache pas mais ne s'exhibe pas. Où est le problème?
Elle ne se fabrique pas non plus de fiancés au bras duquel elle ferait des photos pour les paparazzi.
Depuis le traumatisme causé par l'attentat contre Reagan perpétré par un fou, fan de la star pour attirer son attention sur lui, elle se protège, elle protège sa vie privée.
Je ne suis pas certaine, comme cela est avancé, que ce soit par crainte de voir des rôles lui être refusés qu'elle ne fait pas de coming-out.
Avons nous besoin d'icônes au point de ne pas accepter qu'une star ne se mette pas en première ligne?
Non, Jodie Foster a raison.

Aucun commentaire: