vendredi 16 mars 2007

Faut bien s'marrer



Coup de gueule, de "j'en ai marre", de "trop c'est trop", qui se transforment en coup de griffe limite "je me marre" parce qu'il paraît qu'il vaut mieux en rire. Je vous rassure, y'a pas mort d'homme, mais il y a des jours ou ça agace plus que d'autres.


L'état des routes, notamment celles que j'emprunte pour aller bosser ( les Hauts de l'Ouest, ceux qui connaissent reconnaîtront (belle phrase) )on ferme avec une double parenthèse, la maison ne recule devant rien, en plus elle régale(la maison), parce que les autres je les pratique moins, est lamentable, désastreux, inadmissible.

Cela me met en rogne quand il est impossible de faire cent mètres sans rouler dans un trou.Mais où passent mes impôts, m'insurge-je (oups) aussitôt.
"Mais, veuillez m'excuser, les routes sont refaites, rénovées, chère madame!"
Effectivement, il arrive que des routes, je parle toujours de mon secteur, soient refaites. Pas toutes, faudrait quand même pas pousser. Je me demande pourquoi celle-là et pas une autre plus fréquentée (je ne chercherai pas plus loin l'explication, de peur de tomber sur du pas joli).
Et c'est à ce moment là précis que nous tombons dans le burlesque, l'incroyable.
Sur mon chemin, il existe une route relativement toute droite à l'origine (de ma connaissance), qu'ils ont, un beau jour, décidé de refaire. La belle affaire.
De la route toute droite, ils en ont fait une route plus droite du tout. Lorsque l'on se trouve en haut (parce qu'elle descend un peu, ..., ou elle monte un peu...) et que l'on jette un oeil à cette dite fameuse route...ça zigzague un max...ils s'y sont mis à plein pour faire ça...fallait le dire si ils leur manquaient le matos qui fait aller droit (je rappelle que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et les routes droites), j'aurais prêter, chais pas un fil à plomb, un niveau, une équerre...
Pour rajouter au tableau, au bout de quelques jours elle s'est affaissée sur plusieurs mètres carrés, et le summum vient d'arriver : depuis 2 jours ils la cassent pour faire passer des tuyaux ou ce que je sais, des grandes saignées la balafrent, pour sûr l'asphalte en portera des stigmates.
Peut-on m'expliquer pourquoi n'a-t-on pas poser ses tuyaux AVANT de refaire la route? Encore de ces grandes questions existentielles qui resteront mystérieusement sans réponse jusqu'à la fin des temps.


Aucun commentaire: