vendredi 20 juillet 2007

Miss Univers

Quand elle va chez le coiffeur, Miss Univers y passe beaucoup de temps.
Elle se met à l'aise car elle sait qu'elle en a pour quelques heures...
On peut dire que Miss Univers va chez le coiffeur en tongue...





Puis, comme c'est Miss Univers, elle invente un style, une mode genre anglaises en papier sulfurisé...
On peut dire que Miss Univers a inventé la mode de cet été
ps: c'est pas fort pratique pour danser dans les boites branchées de st trop et ça tient chaud.
Mais : la mode c'est pas fait pour être pratique et pis il parait que cet été est pourri...









Sinon, cet été retour aux années 80...
On peut dire que Miss Univers est à l'origine du retour de la mode Cure...





Le coiffeur de Miss Univers s'appelle Olivier, j'avais promis de ne pas le citer!!!

Espadon Express

Cliquez et vous aurez la recette...



Bien sur, comme je suis taquine, j'ai glissé une petite erreur, que vous n'aurez pas de soucis à relever...j'espère...
Bon appétit...
Et merci maman

mardi 10 juillet 2007

La Révolution

Depuis que je suis toute petite, de nombreuses questions existentielles se bousculent dans ma tête sans que, pour de beaucoup, j'ai la moindre réponse. Il faut vivre avec et accepter que cycliquement, elles ressurgissent. Aujourd'hui, la question de la révolution s'invite dans mes réflexions, très certainement dû à un sentiment de révolte, de dégoût et d'incompréhension à la suite de l'élection présidentielle.

J'aimerais connaître et comprendre le mécanisme, le terreau d'une révolution, mais surtout comment "ils" sont arrivés à museler, bâillonner les populations occidentales, à leur faire croire qu'ils étaient assez heureux et ne pouvaient aspirer à mieux.
" Le bonheur c'est d'avoir de l'avoir plein nos armoires" Alain Souchon
" Je ne connaissais que le verbe avoir, tu m'as appris le verbe être" Abd Al Malik
Posséder enrichit ou appauvrit?
Est-ce cette société de surconsommation, de sur possession, de course effrénée en avant qui nous paralyse?
Couplée aux sentiments d'insécurité, de peur instrumentalisés pour nous tenir sous le joug des gouvernants et décideurs, c'est le cercle vicieux, la spirale infernale, nous allons devenir fous.
Peur des terroristes, peur des étrangers, peur des gens de couleurs, peur des handicaps, peur des différences, peur de ne plus avoir, peur d'être dessaisi de ses biens, peur d'être agressé...

Je ne sais pas vous, mais moi, lorsque je ne me sens pas bien, je me défoule, je remplis en achetant.
Retrouve-t-on le même mécanisme à l'échelle de toute la société?
Si je poursuis mon raisonnement, nous sommes donc malades, déprimés, voire dépressifs puisque nous consommons.
Donc cette société ne nous convient pas.



Il faut faire la Révolution.