mercredi 4 août 2010

Je veux croire que l'Homme est bon

Je veux croire que l'Homme est bon. 
Laissez-moi croire que l'Homme est bon. 
La destruction de ses prochains, donc la destruction de l'espèce, donc l'autodestruction est un principe contraire aux réflexes archaïques dont nous sommes tous pourvus: instinct de survie et de perduration de l'espèce. 
Depuis que je suis petite, je me pose cette question: l'Homme, par essence, est-il bon ou mauvais?
Aujourd'hui je veux croire que l'Homme est bon. 
Que c'est l'environnement, les stimulations extérieures, exogènes, les côtés pervers d'une société créée pour encadrer, donner des règles de vie en commun agin d'éviter la loi eugéniste du plus fort, toujours pour survivre et améliorer la race tout en manquant d'angélisme et de romantisme. 
La théorie de l'acquis plutôt que de l'inné. 
Je comprends qu'il soit difficile même impossible de juxtaposer l'adjectif 'bon' (malgré tout) au mot Homme pour décrire les humains coupables de massacres, meurtres, viols, atrocités. 
Je veux quand même croire que l'Homme est bon. 

Pour l'ump l'insécurité c'est la sécurité


10 ans que la droite instrumentalise l'insécurité et instille la peur pour prendre le pouvoir et s'y maintenir.
10 ans qu'ils ont les mains libres pour s'y atteler. Sarkozy est donc en train de dresser un terrible constat d'échec cuisant de sa politique.

L'idée est simple:
On sigmatisme une population( les banlieues, les jeunes, les immigrés, les Roms...), on communique en montant des faits en épingle pour faire peur puis on se présente comme seuls capables de résoudre le problème.
Enfin, surtout, on fait croire, toujours à l'aide de plan com', d'effets d'annonce, de saupoudrage, que la question est centrale et qu'elle est traitée.
Sauf que, stratégiquement, cyniquement, quel est l'interet d'éradiquer le problème qui permet d'être élu?
Le bien-être de la population?
Parlez-en à Bettencourt, Bolloré, Lagardaire, Bouygues, Arnault... puisque ce sont eux qui décident.