jeudi 22 juillet 2010

Discours d'inauguration de la micro-crèche de Carrosse

Madame la Députée-Maire,


Monsieur le Directeur Adjoint de la CAF,

Mesdames, Messieurs les représentants de la CAF,

Mesdames et Messieurs les élus de la commune de Saint Paul,

Madame la Présidente de l'association A votre service,

Mesdames, Messieurs,



Bienvenue à la micro-crèche les Hippocampes.

Ici, point de poissons-clowns et de crevettes qui s’égayent,

mais des Hippocampes juvéniles,

Hippocampes de Carrosse, à Carrosse,

ce quartier plein de vie,

du mouvement niché dans ce lieu si actif,

du vert, du rose, jaune,…, dans cet endroit si haut en couleur.



L’ Hippocampe, comme l’habitant de Carrosse, se tient droit.

Il porte la tête haute, comme l’habitant de Carrosse.

Il est appelé également cheval de mer, ….. n’avons-nous pas l’image de fougueux chevaux lorsque l’on évoque les jeunes d’ici ?

A peine sorti du ventre du papa, comme l’habitant de Carrosse,

non, la comparaison s’arrête là un instant,

pour reprendre au fait que, donc, à peine sorti,

il s’amarre à une algue, à une plante, à une branche de corail de notre lagon et résiste alors aux courants, à la houle, aux aléas de la vie,

Tout comme ici, où nous sentons et nous savons l’attachement des habitants à ce quartier,

la jeunesse y est ancrée, amarrée.


Comme cette structure, ce lieu qui sera la première amarre pour quelques touts petits Saint Paulois, une dizaine actuellement, choyés par 4 professionnelles.

Un lieu, une histoire, des racines favorisent un développement harmonieux, rassurent un enfant,

lui donnent les outils pour bien grandir.

Il est prêt alors à devenir une femme, un homme, un citoyen accompli.


Ce lieu existe grâce à la volonté conjuguée de tous les partenaires, que l’on peut qualifier maintenant, d’habituels puisque nous sommes aujourd’hui à l’ouverture de la 14 eme micro-crèche de la commune, soit un potentiel de 140 places, la création de près de 50 emplois, la production d’une activité économique secondaire.


C’est avec un plaisir toujours renouvelé que je remercie la CAF, la PMI, les services de la mairie, la Bred, l’association A Votre Service.

Association qui a choisi de baptiser ses structures par des noms d’animaux peuplant notre océan, grand bien m’en fasse

Aujourd’hui ce mot Hippocampe, décliné, me permet d’évoquer de beaux et importants sujets :

Vous n’êtes pas sans savoir, je l’ai évoqué plus haut, que les œufs sont portés par le mâle jusqu’à la naissance et qu’il ne libère les petits que lorsqu’ils seront capables de se débrouiller seuls ;


Belle occasion de mentionner le papa et sa place pleine et entière dans la vie de son enfant.

Belle occasion pour affirmer à nouveau notre attachement à favoriser la parole et les actions autour de la paternité


L’ Hippocampe, moins connu, est le nom de structures du cerveau qui jouent un rôle important dans la mémoire.

Belle occasion de souligner encore la nécessité de pouvoir s’enraciner dans ses origines, de faire vivre les mémoires, de les transmettre à tout esprit naissant.

Enfin, l’ Hippocampe est le nom donné à l’île de Mayotte.

Belle occasion pour associer l’île au lagon, aux senteurs, peuple frère

et exprimer l’ouverture aux autres,

à sa connaissance, son acceptation,

rappeler ainsi que la diversité est une richesse et non un handicap,

plus nous y confronterons nos enfants, plus nous enrichirons le terreau de la tolérance.

La transition est toute trouvée pour rendre un nouvel hommage au grand Nelson Mandela,

quand on sait que ses premières actions de Président de l’Afrique du Sud ont été de construire et d’ouvrir des écoles

il tient toute sa place ce jour,

Je voudrais vous lire quelques lignes du poème Invictus

qui l’a accompagné durant sa longue incarcération

Aussi étroit soit le chemin,

Aussi nombreuses soient les peines,

Je suis maître de mon destin,

De mon âme le capitaine.



Offrons la possibilité à nos marmailles de se construire une âme claire et imprenable.

Merci de votre attention.