samedi 17 mai 2008

Les faux frais

2 mois de gouvernance...

quel est mon bilan très personnel ?

augmentation considérable des frais de fonctionnement, du mien de fonctionnement, avec le mien d'argent (je vois déjà arriver les commentaires acerbes du style, à peine arrivée et elle claque mon fric de contribuable!), mon argent de contribuable passe en forfaits de téléphone, essence, feuilles, cartouche d'imprimante, café, sandwichs, tubes de vitamine C que l'indemnité de conseillère municipale ne couvre pas entièrement.

augmentation des faux frais :
- garde robe : faut être présentable quand on est une personne publique
- PDA : indispensable à la gestion de mes rendez vous mairie, rendez vous au travail, rendez vous pour ma fille, pour le sport...

diminution notable :
outre de mon solde positif de compte en banque (voir ci-dessus) mais aussi de mes heures de sommeil journalier!

Addition faite, beaucoup trop intéressant et passionnant pour que je regrette une seule seconde!

Homophobie ou la "gay méconnaissance"


Je tenais à m'excuser auprès de tous les homosexuels de la Réunion : je ne suis pas la porte-parole de la communauté, je ne suis pas un porte-drapeau non plus, surtout je n'ai rien demandé.
Lorsqu' une journaliste de RFO radio m'a sollicitée pour m'exprimer lors du journal de ce soir sur la question de l'homophobie, l'homosexualité à la Réunion, avec toujours la même rengaine, les mêmes questions (première et presque seule question: est ce que c'est facile d'être homosexuel à la Réunion, un truc du genre!!!!) alors que je l'avais orientée vers une association plus à même de répondre, j'ai ânonné quelques phrases insipides, à la fois surprise de devoir justifier quoi que ce soit mais aussi voulant profiter de la fenêtre offerte pour faire entendre ma voix....des tonnes de choses sur le coeur, des vérités à rétablir, des injustices à dénoncer....et se dire qu'on est l'homo qu'on sort du placard une fois par an à la journée contre l'homophobie!
J'aurais certes pu refuser.
Cela m'a permis de constater que je ne me sens pas encore capable de mener politiquement cette bataille, j'entends, en me "dévoilant" et en l'assumant publiquement et politiquement.

Pour la petite anecdote, que ce soit au Quotidien ou à RFO radio, les navigations internet sont bloquées aux mots gay, homosexuel (etc...)...trop pervers sur un lieu de travail...journalistique qui 'a jamais à faire de recherche sur le sujet!

La discrimination est loin d'être anéantie!
Comme toute phobie, toute peur, elle est distillée par la méconnaissance.